Approche du handicap

AMAIA’Z intervient auprès des personnes avec un handicap mental, psychique ou physique.

Des études scientifiques démontrent que l’art thérapie, la relaxation et la méditation de pleine conscience produit des bienfaits sur les personnes présentant une déficience intellectuelle, et pour les personnes en souffrance physique ou psychique. 

Associée à la richesse des activités artistiques, elle sollicite toutes les facultés et les potentiels psychocorporels par la mise en jeu des mécanismes physiques, cognitifs et sensori-moteurs, mais aussi affectifs, sensoriels et relationnels.

Handicap psychique

« Le handicap psychique est, quant à lui, la conséquence d’une maladie mentale. Comme le définit l’Unafam, la personne malade mentale est un individu « qui souffre de troubles d’origines diverses qui entachent son mode de comportement d’une façon momentanée ou durable et inégalement grave ».

Le handicap psychique n’affecte pas directement les capacités intellectuelles mais plutôt leur mise en œuvre. Il est toujours associé à des soins et ses manifestations sont variables dans le temps ».

Handicap Mental

« L’expression « handicap mental » qualifie à la fois une déficience intellectuelle et les conséquences qu’elle entraîne au quotidien. Le handicap mental se traduit par des difficultés plus ou moins importantes de réflexion, de conceptualisation, de communication, de décision…

Ces difficultés doivent être compensées par un accompagnement humain, permanent et évolutif, adapté à l’état et à la situation de la personne ».

Handicap Physique

« Le handicap physique est un trouble physique qui peut affecter la motricité (perte d’une partie ou de la totalité de la capacité de mouvement). 

Les causes peuvent être variées : maladie acquise ou d’origine génétique, malformation congénitale, traumatisme dû à un accident, conditions de vie ou de travail, vieillissement etc.

Les personnes souffrant de handicap physique sont handicapées à des degrés divers, que ce soit de façon temporaire ou sur une longue durée ».

L’AMAIAZ par le biais de ses différentes activités va permettre aux enfants et aux adolescents avec un handicap de :

  • Enrichir leur imaginaire et leur créativité.  
  • Développer des facultés intellectuelles et cognitivespar un travail sensoriel et perceptif.
  • Développer leur motricité globale et fine.
  • Augmenter leur autonomie: l’activité créatrice aide à prendre des initiatives, à faire des choix, à s’organiser, à anticiper en participant à son autonomie de pensée et personnelle dans les actes de la vie quotidienne.
  • Améliorer leur communication:  des apprentissages ludiques, adaptés et variés facilitent l’expression corporelle et encouragent la confiance en soi.
  • Développe la confiance en soi et l’estime de soi
  • D’apprivoiser ses émotions